L’examen de code de la route est une épreuve difficile pour les jeunes conducteurs qui veulent obtenir un permis de conduire. C’est pour cette raison qu’il est important de bien le préparer car chaque candidat n’a droit qu’à seulement 5 fautes sur les 40 questions posées afin de réussir à l’examen. Malgré les grandes préparations, nombreux encore sont les candidats qui tombent dans les pièges posés par le sujet et ne réussissent pas l’interrogation.

Ce qu’il faut savoir…

Nombreuses sont les questions qui sont posées à l’examen du code de la route qui laissent les candidats hésitants. Pourtant, il faut noter que la réussite à une composition écrite ne possède pas de secret particulier, il faut tout simplement faire des bonnes préparations. De ce fait, une révision bien structurée va sans doute permettre à chacun de bien se former et de déjouer avec facilité les pièges du Code de la route au jour de l’examen. Ce qui implique qu’avec un bon entrainement, il y a des grandes chances que vous réussissiez. Il est surtout à noter qu’avec les reformes apportées par la nouvelle loi en 2016 concernant le Code de la route, les examens ont aussi subi des grandes modifications. En effet, cela a engendré l’augmentation des questions en 1000   qui sont réparties dans 10 catégories vu que l’interrogatoire s’adapte aux problématiques modernes de conduite mais surtout aux progressions technologiques de véhicules. Dans ce cas, la difficulté des questions est particulièrement variée. En effet, certaines questions sont posées seulement au sens commun alors que d’autres requièrent une grande réflexion.

Voici alors les types de pièges à éviter lors de la composition écrite, ou vous pouvez aussi visiter https://codedelaroute.io/  afin de trouver des solutions complète d’apprentissage du code de la route.

Les types de pièges

Tout d’abord, il faut retenir qu’en général, les questions sont classées en trois catégories : la mise en situation (c’est-à-dire que le candidat va se mettre dans la peau d’un conducteur), la lecture et l’observation d’une image et puis une lecture de situation. Ainsi, afin de ne pas tomber dans les pièges des questions posées, il faut être extrêmement attentif. Notez que la plupart de ces questions contiennent des pièges mais l’important c’est que vous suiviez la logique. Ces pièges pourront être des éléments insurgés dans la photo, ou bien la façon dont la question se pose mais aussi la prise en compte des éléments marqués sur le sol et bien d’autres choses. Tout cela est fait dans le but de perturber votre jugement, de la sorte faites très bien attention.

Pour les éviter…

Afin de pouvoir déjouer les pièges dans les questions posées dans la composition écrite, il faut faire une analyse en détail de toutes les situations qui apparaissent devant vous. En effet, étudier les raisons pour lesquelles chaque élément est présent. De ce fait, prêtez attention à chaque détail que vous observez sur la photo afin d’éviter de tomber dans l’erreur et de trouver l’élément perturbateur. Cette méthode doit aussi être utilisée lors de la lecture des questions. Effectivement, tous les mots utilisés disposent d’un sens précis, alors il ne faut pas tout de suite donner une réponse mais plutôt lire attentivement la question. Répétez la lecture s’il le faut !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *