Du fauteuil roulant manuel au fauteuil roulant électrique

L’invention du fauteuil roulant, ou chaise roulante était dans le domaine de la médecine. Cela a permis aux personnes handicapées de ne pas perdre leur mobilité. On ne saurait définir ni qui ni quand a été inventé le premier fauteuil roulant. En effet, des gravures de meubles montés sur roulettes datant de 525 avant J.-C ont été découvertes en Chine. Voici l’histoire de l’évolution du fauteuil roulant.

Une chaise d’invalide pour le roi

C’est en 1595 que le premier fauteuil roulant dédié à la mobilité a vu le jour. Il était nommé « chaise d’invalide » et a été créé à l’intention du roi Philippe II d’Espagne qui perdait sa mobilité à cause de sa vieillesse. Il s’agissait d’une chaise roulante inclinable avec accoudoirs et repose-jambes. N’étant pas autopropulsée, la chaise devait être poussée par d’autres personnes.

L’inventeur de cette chaise d’invalide n’a pas été tracé par l’histoire, mais sa création innovatrice demeurait une source d’inspiration pour d’autres inventeurs.

La chaise autopropulsée, une grande innovation

En 1655, un horloger allemand nommé Steven Farffler a inventé le premier fauteuil roulant autopropulsé. Étant paraplégique, son handicap limitait sa mobilité. C’est ainsi qu’il a créé une chaise à 3 roues présentant une poignée tournante fixée aux deux côtés de la roue avant. Cette poignée permet au patient de propulser le fauteuil vers l’avant.

Les fauteuils roulants Bath

Vers la fin du 18e siècle, l’anglais John Dawson a inventé un modèle de fauteuil roulant portant le nom de sa ville : Bath. Les fauteuils roulants Bath sont munis de deux grandes roues arrière et d’une petite roue avant. Ces modèles pouvaient être dirigés par l’utilisateur à l’aide d’une poignée. Étant très lourds, ils devaient être poussés ou tirés par une bête.

Les fauteuils roulants Bath ont été très utilisés durant la première moitié du 19e siècle notamment durant la Première Guerre mondiale pour transporter les blessés et les mutilés de guerre. Ces modèles n’étaient pas très confortables. Ils ont subi diverses améliorations et modifications. En 1869, un brevet a été déposé sur un fauteuil roulant automoteur avec de grandes roues de poussée arrière.

Le fauteuil roulant pliant du 20e siècle

En 1932, l’ingénieur américain Harry Jennings a construit le premier fauteuil roulant tel qu’on le voit aujourd’hui : pliable et en tube d’acier. Il l’a conçu pour son ami paraplégique nommé Herbert Everest. C’est ainsi que les deux amis ont fondé l’entreprise Everest & Jennings, un acteur majeur du marché du fauteuil roulant pendant plusieurs décennies.

Le fauteuil roulant électrique de George Klein

Les modèles de fauteuil roulant créés étaient autopropulsés manuellement par le patient qui faisait tourner les roues de sa chaise, ce qui était assez fatigant. Si le patient n’était pas capable de le faire, une autre personne devait pousser le fauteuil.

C’est ainsi que le Canadien George Klein a eu l’idée de créer un fauteuil roulant électrique disposant un moteur pour faire tourner les roues. Les prototypes ont été utilisés pour aider les combattants blessés de la Seconde Guerre mondiale.

À partir de 1956, l’entreprise Everest & Jennings a commencé à fabriquer et mettre sur le marché les fauteuils roulants électriques. Au fil des ans, beaucoup de fabricants ont proposé des modèles de fauteuils roulants électriques. Certains, comme ceux de Acekare, sont légers et pliables. Aujourd’hui, les fabricants proposent aussi sur le marché des solutions simples et pratiques de transformer les fauteuils roulants manuels en fauteuils électriques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *