Voyance tarot : comprendre le tarot et ses principes

De prime abord, il peut sembler curieux d’employer de banals jeux de cartes pour pratiquer la divination. La voyance tarot ne sera-t-elle pas altérée par les conventions intrinsèques à ce jeu de cartes ? Les prédictions ne risquent-elles pas d’être faussées à cause de cela ?

Cette question qui vient rapidement à l’esprit du profane, les voyants et mediums ne se la posent pas. En effet, toute forme de divination, de voyance, repose sur une convention déterminée que le voyant aura lui-même spécifié. Voilà pourquoi l’on dit qu’il y a autant de façons de pratiquer la voyance qu’il y a de voyants.

 

La voyance est flexible car instinctive

 

Mais alors, si les conventions de la voyance sont aussi flexibles, à quoi cela sert-il de décrire les règles des règles de pratique, dans ce cas ?

C’est utile car certaines règles et certains présages sont immuables. Du nord au sud et d’est en ouest, l’envol d’une colombe sera toujours symbole de liberté ; rêver de perdre ses dents sera toujours présage de grand malheur ; voir une étoile filante mènera toujours a espérer.

De plus, dans le cas d’un jeu de cartes, les conventions principalement établies par son créateur.

L’Oracle de Belline, par exemple, fut crée par le mage Edmond Billaudot, puis son prototype sauvé des flammes par Marcel Belline qui lui donna son nom. Ces deux hommes travaillèrent sur la confection de ce jeu de voyance, le marquèrent de leur empreinte, et lui attribuèrent des liens étroits avec l’astrologie en inscrivant sur chaque carte le symbole d’une planète du zodiaque parmi celles connues à l’époque du mage Edmond (c’est-à-dire sans Pluton, Neptune et Uranus).

 

Difficile dans ce cas d’interpréter à sa guise, alors que toutes les cartes portent en elles une signification bien précise.

Pourtant, même quand les conventions sont définies, elles peuvent tout de même se plier encore un peu à la sensibilité du voyant. Comme souvent, c’est avec la pratique que tout devient plus évident. À force de les manipuler et d’effectuer de nombreuses voyances avec, l’on fini par bien connaître les cartes, par mieux les saisir, et pour certaines, à leur attribuer une signification plus personnelle et pas toujours conventionnelle, légèrement décalée par rapport à la signification “officielle”.

 

Voyance tarot : combien de cartes ?

 

Tirages en croix, en pyramide, selon les douze maisons astrologiques ou autre… là encore chacun à sa préférence.

Certains regardent la coupe, d’autres ne le font pas.

Certains regardent les cartes qui tombent lorsqu’ils mélangent le jeu, d’autres les remettent directement dans le paquet.

 

Vous l’aurez compris, l’essentiel est de faire selon VOTRE sensibilité, VOS codes. Connaître les rudiments de la voyance est utile pour commencer et surtout pour ne pas interpréter les cartes de travers ; mais ensuite, vous êtes libre de faire comme vous l’entendez. Suivre la ligne ou s’en détourner, cela ne regarde que vous. Il n’y a pas de bonne façon de pratiquer, il y a VOTRE façon.

En revanche, une fois que vous l’avez déterminée, tenez-vous y ; sans quoi vos tirages de cartes n’auront plus aucun sens et vos voyances seront abstraites.