Le décolletage est un principe d’enlèvement de matière industrielle. Avec une barre en métal, on peut générer plusieurs petites pièces : selon les besoins spécifiques, le principe permet de faire des éléments avec des formes et dimensions variants.C’est un processus minutieux et efficace pour faire une grande quantité et de qualité.

 

Le mécanisme d’une décolleteuse

 

Désormais, les décolleteuses des entreprises modernes marchent avec un tour automatique avec des commandants numériques. Concrètement, à l’arrière de son poste informatique, on peut créer un logiciel de production et définir un préréglage d’outils ainsi que de se lancer dans la production. Premièrement, elle observe une période d’embauche durant laquelle la décolleteuse enchaîne le dressage, chariotage, le filetage et le taraudage. Ensuite, il y a une phase intermédiaire durant laquelle la machine va faire le fraisage, le moletage, le perçage, le rainurage et le tronçonnage. A la fin, on procède à la finition avec le polissage, l’ébavurage, le lavage et l’assemblage.

L’industrie utilise le decolletage usinage de manière fréquente parce que c’est la méthode la plus ingénieuse et efficace. Sur une barre à métal qui sert de matière première, on usine pièce par pièce pour atteindre un haut niveau de productivité. Il y a toujours une bonne précision, car on travaille au centième de millimètre près. Les pièces qui sont générées avec une décolleteuse sont de 0,1 à 40 millimètres de dimension. Ensuite, elles peuvent être traitées avant toute utilisation thermique, chimique ou mécanique.Si on mobilise la méthode industrielle, on peut avoir des éléments en aluminium, en inox, en titane ou en acier que l’on peut utiliser dans le milieu d’automobile, de l’aéronautique, de l’industrie de pointe ou de la défense. L’activité est indispensable dans plusieurs industries les plus sophistiquées. Avec l’évolution technologique, les équipements sont aussi renouvelés pour répondre aux règles de sécurité par l’intermédiaire du decolletage usinage.

 

La technique de décolletage

 

Le décolletage est un système d’usinage en enlevant des matières pour faire des pièces tournées avec des fils métalliques, ou barre en torche. On obtient un usinage de base avec des machines semi-automatiques ou automatiques ou à commande numérique. On introduit la matière brute dans la zone d’usinage et on la façonne avec plusieurs outils coupants. En fonction des nombres de ses outillages, on va avoir des pièces complexes de dimensions et précision variables.On usine les pièces avec le decolletage usinage en plusieurs nombres très importants en grandes ou en petites séries. L’objectif est d’atteindre à la fois une productivité et une précision élevée. On cherche à faire le moins de déchets possible avec des petits couteaux. En général, les pièces usinées de cette manière subissent une opération ultérieure (thermique, chimique ou mécanique) avant qu’on l’utilise. On fait le décolletage avec des décolleteuses ou des tours automatiques qui ont des mouvements générés par un système à came, ou à commande numérique.

Les pièces qu’on a avec cette technique ont généralement de petites dimensions et de précision élevée. À part les opérations usuelles de tournage, de taraudage, de filetage, les décolleteuses font aussi des opérations supplémentaires.

Les tours à cames automatiques à cames font un tour entier par cycle d’usinage complet d’une pièce. Les systèmes de leviers et de cames servent à déplacer les machines durant le cycle d’usinage. La vitesse de la broche est synchronisée avec celle de la canne surtout pour faire le filetage.

Par ailleurs, les tours automatiques et les décolleteuses sont identiques aux tours. Seulement deux propriétés les distinguent : le mode de fonctionnement automatique et le fait qu’ils fabriquent particulièrement des pièces mécaniques précises de faibles dimensions en très grandes séries. Les cames ont disparu dans les tours automatiques à commande Computer Numerical contrôle ou CNC.Les nombreuses activités de la machine sont faites par l’intermédiaire des axes avec des moteurs à asservissement numérique qui obéit à un programme et qui est élaboré dans un micro-ordinateur de bureau que l’on introduit par la suite dans un ordinateur de la machine. C’est une solution de raccourci du train de manière vraiment considérable. En effet, on peut faire la programmation en temps masqué, mais aussi la préparation des outils. Le tour à commande CNC du decolletage usinage rend possible une fabrication rentable de petites et moyennes pièces, avec un parfait gain de temps et un résultat parfait.

 

Ce qui se passe aujourd’hui

 

De nos jours, c’est définitif, une usine moderne ressemble à une grande espace avec des ordinateurs commandés par des robots. Et même, il y a désormais des machines qui peuvent vérifier les pièces produites, et elles font les rectifications nécessaires s’il y a lieu. Alors, pratiquement, il n’y a aucun rebut. Afin de faire tout ceci, on utilise une toute nouvelle technique de mécatronique. C’est une nouvelle conception de tâche mécanique. Suivant la norme en 2008 NF E 01-010, la mécatronique est un processus qui vise à intégrer la synergie de la mécanique, de l’électronique, de l’automatique et de l’informatique pour la conception et la fabrication de produit pour augmenter et optimiser la fonctionnalité. Maintenant, cette technique est enseignée au niveau des écoles d’ingénieurs. Dans le cas pratique, elle est développée particulièrement par un organisme Thésame. C’est une association qui assemble les formations, les entreprises, les recherches concernant la mécatronique. C’est aussi l’un des bénéfices dont l’on profite avec le decolletage usinage. L’organisme est implanté à Seynod, c’est un centre de ressources en gestion industrielle, de ressource en mécatronique, en management de l’innovation. L’organisme en question fournit les services en technologie et axe ses activités en innovation industrielle : technologiquement et organisationnelle. Il informe, conseille, met en relation tout en accompagnant les PMI ainsi que les grands groupes pour la gestion de leur projet. En effet, 1000 contributeurs, et même plus, animent la communauté de contributeurs et chercheurs.

En France, on est très active en decolletage usinage avec 905 entreprises et 19 000 salariés qui font un chiffrent d’affaires de plus de 2 milliards d’euros, avec 23 % en exportation directe. Le décolletage est une méthode très intéressante à mettre en œuvre dans les usines. On obtient de bons produits et il est très rentable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *