Changer de fournisseur d’électricité : pourquoi est-ce impossible
0 5 minutes 1 mois

Le marché de l’énergie est ouvert à la concurrence en France. Cependant, dans certaines zones, il est impossible pour les consommateurs, de changer de fournisseur d’énergie. Les villes comme Grenoble, Bordeaux et Strasbourg sont concernées par cette limitation. En effet, l’entreprise locale de distribution (ELD) détient le monopole de la distribution d’énergie dans certains lieux de la France métropolitaine.

 

Qu’est-ce qu’une ELD ?

Les ELD existent depuis 1946. Elles sont rattachées aux communes et proposent une distribution locale d’énergie. Contrairement à la signification de leur nom, les ELD peuvent aussi être chargées de la vente sur leur territoire d’action. Vous en trouverez en vous fiant à un comparateur fournisseur énergie.

 

Dans la plupart des cas, les ELD sont même en situation de quasi-monopole, malgré l’ouverture à la concurrence qui les concerne aussi. Elles opèrent sur un territoire bien défini. Il s’agit la plupart du temps, d’une commune mais cela peut parfois être un département pour les ELD les plus grosses. Il existe 150 EDF présentement en France dont une grande partie se trouve du côté de l’Alsace. Cela est dû au fait que cette partie de la France a hérité du système allemand pour ce qui est de l’énergie.

 

Les ELD sont une minorité en France. Si elles continuent d’exister encore de nos jours, c’est parce qu’elles bénéficient d’un accord historique et exclusif avec le fournisseur d’électricité EDF. Ce dernier vend de l’énergie à ces ELD à un prix plus bas que celui proposé aux fournisseurs d’énergie alternatifs via l’ARENH. Ce prix, appelé tarif de cession, permet même aux ELD d’être gagnants financièrement et de reverser la plus-value à leurs communes respectives.

 

De plus, les cinq plus grandes ELD françaises d’électricité possèdent, au total, 1 million de compteurs. En revanche, les trois plus grosses ELD françaises de gaz, elles ont, en tout, 350 000 compteurs.

 

Quel est le rôle d’une entreprise locale de distribution ?

Les ELD ont pour mission de gérer la distribution et la fourniture d’énergie dans les territoires où elles ont le monopole total. Elles s’occupent du bon fonctionnement du réseau local, effectuent la maintenance et la réparation lors des pannes ou accidents. Elles assurent également le développement du réseau et le déploiement de l’énergie au consommateur.

 

Les ELD ne jouent pas seulement un rôle de distributeur, mais elles sont aussi un fournisseur historique. Elles doivent s’assurer que chaque personne présente sur le territoire pris en charge ait accès au gaz et à l’électricité. Les ELD représentent 5 % du marché. Vous pourrez changer de fournisseur si votre zone d’habitation offre cette possibilité. Dans ce cas, utilisez un comparateur fournisseur énergie pour faire le bon choix.

 

Pourquoi les autres fournisseurs d’énergie ne sont pas développés dans la zone ELD ?

Les ELD sont des acteurs un peu en retrait lorsqu’il s’agit du marché de l’énergie. Le problème est que les ELD sont à la fois distributeurs et fournisseurs d’énergie. Ces deux pôles ont été séparés avec l’ouverture du marché à la concurrence. Cette séparation est difficilement applicable dans les petites structures comme les ELD. Un fournisseur qui souhaite s’installer sur un territoire par une ELD doit signer un contrat avec cette dernière dans le but de posséder des parts de marché.

 

Le problème qui rend la concurrence rude pour les fournisseurs alternatifs sur les territoires des ELD est la compatibilité. En effet, étant distributeur et fournisseur d’énergie, les ELD ont mis en place leurs propres systèmes d’information pour localiser les clients. Ces systèmes développés sont incompatibles avec ceux utilisés par les autres distributeurs d’énergie. Cela entraîne des coûts de gestion et de commercialisation plus élevés que les coûts supportés sur les réseaux des distributeurs nationaux. C’est la raison pour laquelle les fournisseurs d’énergies alternatifs n’ont pas investi massivement sur ces zones qui représentent 5 % marché.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *