logiciels ERP

Le marché des logiciels ERP en France

Les bons points

Si vous lisez cet article, c’est sûrement que vous êtes à la recherche d’un logiciel ERP (Enterprise resource planning) compétent. Trois bonnes nouvelles existent, concernant votre demande sur un logiciel de gestion intégré : 

  • De nombreux logiciels gestions type ERP existent sur le marché, aussi bien des logiciels standardisés que des logiciels faits sur-mesure. Ainsi, vous ne pourrez que trouver un PGI fait pour vous. 
  • Le marché du progiciel de gestion est, tout comme le marché des logiciels en général, en expansion, les solutions de gestion proposées sont donc améliorées au fur et à mesure que le temps passe.
  • Puisque le marché est en constante évolution, les éditeurs s’adaptent et simplifient leurs logiciels de gestion, suite aux demandes des clients, le but étant de répondre au mieux à toutes leurs attentes.

En France, les ventes de logiciels sont assez nombreuses, c’est pourquoi, d’après le Syntec Numérique, la croissance de la vente de logiciels a atteint des chiffres record comme presque +3,4%. Les solutions ERP, quant à eux, représentent 25% de ce marché, autant dire que c’est une part plutôt conséquente. Parmi les logiciels croissants rapidement, à la manière des ERP, on peut retrouver les SMACS (social, mobile, données analytics, en cloud et solutions de sécurité) qui ont augmentés de plus de 16% en 2017.

Ces ventes, de plus en plus nombreuses, ont créées, en France notamment, de multiples nouveaux emplois.

Les quelques points faibles et possibles axes d’amélioration du secteur informatique, et de vente de logiciels

Les logiciels ERP, une fois implantés dans les entreprises (Tpe et pme ainsi que les grandes entreprises), sont nécessaires à leur bon fonctionnement. Certaines de celles-ci ont donc, depuis de nombreuses années (5 ou 10 ans), ont accepté de mettre en place un logiciel ERP pour participer au bon fonctionnement de leur entreprise. Dans certains cas, où les progiciels de gestion intégrés sont implantés dans l’entreprise depuis trop longtemps, il arrive que l’ergonomie de ce logiciel devienne trop vieille pour pouvoir l’utiliser le système d’information facilement au quotidien.

Pour pouvoir investir dans une solution de gestion plus neuve, et plus adaptée aux nouveaux besoins de l’entreprise, il faut donc trouver un nouveau progiciel de gestion intégré, plus fonctionnel. Comme nous l’avons précisé plus haut, l’offre parmi les progiciels de gestion est large sur le marché de l’informatiques, et il est donc facile de trouver un logiciel de gestion d’entreprise adapté à ses besoins personnels. 

Cependant, changer de processus de gestion s’avère être quelque chose d’assez compliqué. De plus, le choix de la mise en place du logiciel ERP dans une version plus récente est crucial pour l’entreprise, puisque celle-ci se base en grande partie sur cet outil informatique. Faire le bon choix d’ERP est donc essentiel et pour cela, rien de tel qu’une longue et mûre réflexion. Réflexion prise, il ne reste plus qu’à investir dans ce nouvel outil, auquel tous les utilisateurs et décisionnaires feront de nouveau confiance.  

Pourquoi se munir d’un logiciel ERP ?

Un progiciel de gestion intégrée est un atout, notamment au sein d’une entreprise, puisqu’il favorise une bonne gestion d’activité. De plus, trois bénéfices universels existent : 

  1. Ce logiciel améliore grandement la productivité de n’importe quel salarié,
  2. L’ERP améliore la collaboration interne, entre tous les collaborateurs, (voire même externe dans certains cas),
  3. Enfin, ce logiciel fournit à l’entreprise des données analytiques majeures, et cela en temps réel.

L’implantation d’un logiciel ERP dans son entreprise peut donc concerner plusieurs secteurs : la production, les achats, le commerce ou encore les RH.

Effectivement, un ERP peut agir sur plusieurs secteurs d’activités notamment puisque l’activité visée par la gérance d’un ERP peut varier entre plusieurs entreprises. Il peut donc s’agir de : GPAO (gestion de production), gestion commerciale, par affaire, de chantier, logistique (entrepôt / WMS), distribution (retail / gestion de point de vente), gestion de transport.

Aussi, plusieurs modules sont fréquemment utilisés en lien avec les ERP, par exemple :

Pour la GPAO : Les modules souvent utilisés sont la gestion des nomenclatures multi-niveaux, l’ordonnancement, la planification, la gestion des ordres de fabrication (OF), le suivi de production, la traçabilité, la gestion financière (qu’il s’agisse de comptabilité, d’immobilisations, de trésorerie), la gestion commerciale (facturation, bons de livraison, bons de commande, gestion des stocks), la gestion des achats / sous-traitance, la gestion des ventes, la gestion des clients et des fournisseurs, la gestion de la relation clients, et enfin le reporting.

Pour le logiciel de gestion commerciale : Les modules souvent utilisés en lien avec les ERP et la gestion commerciale sont, la gestion financière (qu’il s’agisse de comptabilité, d’immobilisations, ou de trésorerie), la gestion des bons de commande et des bons de livraison, la gestion des entrepôts / WMS, la gestion de la facturation, la gestion des devis, la gestion des stocks, la gestion de la qualité, la gestion des processus métiers, la gestion des achats et de l’approvisionnement, et enfin, le reporting.

Prix des différents ERP disponibles sur le marché actuel :

Un ERP peut être acheté dans une version hébergée, ainsi, l’acquisition de ce logiciel, pour 5 utilisateurs, coûte, en moyenne, 30 000€. Le tarif peut varier, puisque tout dépend du logiciel en lui-même, et aller jusqu’à 600 000€ au total ou 5 000€ par utilisateur pour les plus grandes entreprises. Lors du choix d’un ERP, restez vigilants sur les rôles que tiennent l’éditeur (installation à prévoir par le fabricant ou par l’intégrateur, formation obligatoire, maintenance etc…), pour savoir ce que prendrait, éventuellement, à sa charge, l’intégrateur.

En version SaaS, la licence coûte, en moyenne 60€ par mois et peut atteindre 140€ environ, selon les options.

Si vous recherchez un ERP open source, optez pour eBrigade, une solution de gestion gratuite, accessible sur tout support et gérable d’où vous le désirez. L’application eBrigade convient aux petites et moyennes entreprises tout comme aux associations. C’est une solution ERP open-source de référence reconnue et utilisée par les sapeurs-pompiers depuis 2004.

Les principaux propriétaires d’ERP :

Qui dit ERP dit Peoplesoft (racheté par Oracle), JD Edwards (racheté par Peoplesoft et donc également racheté par Oracle), SAGE ou BAAN (SSA Gobal), pour ne citer que les grands groupes ayant un ERP. Ces sociétés, munies d’un logiciel ERP, présentent toutes une similitude : leur longévité est croissante, notamment grâce à la présence d’un ERP.

SAP :

La plupart du temps – et c’est également le cas ici – la fondation SAP tourne autour d’un outil comptable. Cet outil comptable est idéal, et c’est autour de celui-ci que tourne un ensemble de modules en tout genre. Plusieurs services et fonctionnalités sont proposées, et sont toutes utiles pour améliorer la gestion d’entreprise : les ressources humaines, les marchandises (notmment au moment des achats), les plannings de production, les ventes et la distribution,  la gestion de la qualité… rien n’est laissé de côté !

SAP propose donc une solution complète et réfléchie. Elle a d’ailleurs fait ses preuves, et n’a cessé d’évoluer, avec le temps et les tendances du marché. De plus, il est bon à savoir que depuis 2012, la solution SAP est disponible et est dite « cloud-based », le but étant de réagir avant le grand concurrent : Oracle.

Oracle :

Oracle, grand acteur, lui aussi, concernant les ERP, est spécialisé dans la gestion de bases de données en tout genre. Oracle a fait le choix de s’allier aux deux grands, Peoplesoft et JD Edwards, dès le début des années 2000. Déjà à cette époque, la réputation du groupe Peoplesoft n’était plus à faire. En effet, Peoplesoft a toujours évolué, notamment grâce à des fonctionnalités toujours plus avancées et des idées novatrices en matière de ressources humaines. Avec le temps, cette solution s’est liée avec divers modules de gestion financière, de distribution, et de production. De plus, le rapprochement avec la fondation JD Edwards a permis à la solution de Peoplesoft de toucher des entreprises plus petites (dites PME) qu’auparavant.

SAGE :

SAGE est un groupe très connu, lui aussi, en matière de comptabilité financière. Cette société britannique a réussi à s’imposer rapidement sur le marché, notamment grâce à son modèle de distribution. Ce modèle repose sur quelques points, très simples. En clair, SAGE se sert de revendeurs, qui proposent leurs produits à des comptables certifiés. A partir de ce moment, les comptables convaincus par l’efficacité de la solution peuvent le recommander à toute leur clientèle. Cette même clientèle peut, ensuite, opter pour cette solution. Toutes les solutions SAGE sont distribuées à l’international. La solution de ce groupe est faite sur mesure, notamment dans la gestion d’entrepôts.

BAAN :

Le groupe BAAN, gagnant en popularité depuis quelques années est reconnu notamment pour avoir mis à disposition sur le marché la suite ERP BAAN. Ce produit a d’ailleurs été concurrencé par le groupe SAP, dont nous avons parlé précédemment, en 1994. C’est finalement SAP qui avait pu profiter de ce contrat en relation avec l’entreprise Boeing. Quelques soucis ont ensuite nui à l’entreprise et c’est à cause de cela qu’elle a été revendue. C’est la société SSA Global Technologies qui s’est vu propriétaire de l’ancien leader international. Ainsi, le produit qu’avait développé BAAN se nomme désormais INFO ERP LN. Il est toujours disponible sur le marché.